elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

Quand l'Elysée célèbre à sa façon la nouvelle Alliance entre le sabre élimé franc-maçon et le goupillon

le . Publié dans fil_des_jours

le vautourLe site public de l'ELYSEE (financé par l'Etat, comme le coiffeur-teinturier et la maquilleuse), célèbre à sa façon la nouvelle alliance entre le sabre franc-maçon et le goupillon, en publiant une photographie du clown assistant pour la première fois de sa vie à office catholique, après bien sur avoir été exorcisé par un prêtre spécialiste de la Paroisse ! Fait étonnant : la photographie a été recadrée afin d'éliminer SARKOZY, dont on n'aperçoit plus qu'une partie de l'avant-bras tenant dans sa main une feuille de papier blanc ! Lorsque l'on s'abaisse à un tel niveau de manipulation, de médiocrité, de bassesse, de ridicule et de vulgarité, on n'a plus rien à apprendre d'ERDOGAN et de sa purge assassine de tous les opposants. Et BOZZO ose prôner l'unité nationale autour de lui, et bien sûr l'interdiction de toute critique de l'opposition, puisque

"critiquer le gouvernement, c'est attaquer la Démocratie" et pourquoi pas la République ?

Tout cela est d'autant plus grave que ce sont les INROCKS de Matthieu, PIGASSE, du Groupe BERGE-NIEL-PIGASSE, la presse bobo et pédérastique dans toute sa majesté, subventionnée par la Ministère de la Culture - donc l'argent public, comme le coiffeur-teinturier et la maquilleuse - qui relève l'information !

 

ND_de_Paris

Saint Etienne du Rouvray : le festin des charognards

le . Publié dans fil_des_jours

vautour250"Le soleil noir de la mélancolie" réchauffe ce soir le vautour féroce (Bozzo) et sa hyène servile (Cazeneuve) qui se sont abattus en fin de matinée, alléchés par l'odeur de la mort, sur la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray, où le Maire communiste "Peppone" Hubert Wulfranc vient de perdre son vieil ennemi, le Père Jean Hamel, "Don Camillo", qui à 86 ans - alors qu'il était sorti provisoirement de sa retraite pour rendre service en célébrant la messe, a été égorgé au couteau devant l'autel, alors qu'un paroissien subissait le même traitement et se trouve entre la vie et la mort. Alors que l'attentat, revendiqué par DAESH, n'était même pas connu, le charognard Elyséen, se précipitait immédiatement sur place avec sa Hyène fidèle, ministre de l'intérieur, son coiffeur-teinturier et sa maquilleuse (puisque le but du déplacement est d'apparaître sur tous les médias, il faut bien être impeccable- qui bénéficient tous deux d'un contrat d'exclusivité de 9980 €/mois pendant cinq ans aux frais du contribuable -), les trois hélicoptères indispensables à ses déplacements d'homme normal et les 105 policiers assurant sa sécurité personnelle durant ses déplacements. "Peppone" eut droit à l'un de ces incroyables spectacles d'hommage, de compassion et d'émotion exhibitionniste lacrymale, lorsque BOZZO, les larmes aux yeux, vint l'enserrer dans ses bras pour lui faire part de son émotion et du caractère insupportable et indigne, puisqu'il  avait une nouvelle fois décidé et ordonné que tout soit mis en oeuvre pour que les auteurs soient appréhendés et remis entre les gants de velours de la justice taubirienne,  éventuellement poursuivis et condamnés ! Mais comme la BRI les avait impudemment abattus sans jugement lorsqu'ils s'étaient précipités sur les forces de l'ordre aux cris d'ALLAH AKBAR, cette nouvelle promesse sera difficile à tenir. Malheur à la B.R.I ! Honte à la B.R.I Le clown va même recevoir des dignitaires catholiques pour leur exprimer toute sa compassion !

Eglise-Saint-Etienne

  • Mais enfin, cela sent quand même le réchauffé et fait sourire venant d'un homme normal qui a clivé et haineusement fracturé la société française, humilié les catholiques en les traitant d'homophobes, de fascistes, de racistes, d'antisémites lorsqu'il a voulu faire voter la loi sur le mariage pour tous en remerciement à la communauté LGBT de son soutien permanent et de ses financements ;
  • un homme qui a exfiltrées de leur pays et importées en FRANCE les activistes ukrainiennes FEMENS et leur a offert le statut de réfugiées politiques pour leur aide et leurs provocations contre les catholiques manifestant paisiblement et dont les enfants en poussettes avaient été gazés à l'initiative du Ministre de l'Intérieur franc-maçon, voulant s'illustrer en reproduisant les méthodes brutales (la France a besoin d'autorité !) de son maître en maçonnerie CLEMENCEAU lorsqu'il avait triomphé dans le sang de la révolte des vignerons languedociens en 1907;
  • des provocatrices permanentes aidées matériellement par la Mairie de Paris, envahissant seins nus la Cathédrale Notre-Dame-de-Paris ou l'Eglise de la Madeleine, pour dégrader les nouvelles cloches de la Cathédrale offertes par les fidèles, ou uriner sur l'autel de l'Eglise pendant la célébration d'un office, pour lesquelles ce gouvernement de lâches a supprimé le délit de profanation des édifices religieux catholiques pendant la célébration d'un office pour permettre à ses chères alliées d'échapper à toute poursuite (les seules personnes condamnées étant celles les ayant expulsées manu-militari de l'Eglise) ;
  • un gouvernement qui soutient depuis les années l'association gay ACT'UP, créée et financée par son financier Pierre Bergé et dont la Ministre du Logement Emmanuelle COSSE, était il n'y a pas très longtemps la secrétaire générale, et dont les incessantes dégradations dans les édifices religieux catholiques ont toujours été couvertes et protégées ;
  • un Président de la République qui provoqua et voulut humilier le Pape en nommant Ambassadeur de France au Vatican un protégé de sa favorite, homosexuel et pédophile notoire, qui connut la honte publique de voir rejeter ses lettres de créances ;
  • un gouvernement qui profane et salit encore et toujours le cœur du dogme catholique en érigeant l'avortement en simple méthode contraceptive et en assurant son remboursement en 100% dans les hypothèses !

La hiérarchie catholique a donc grand tort de se prêter à de telles et grotesques gesticulations, cette comédie médiatique de manipulation mentale pour aider un "déserteur face à l'ennemi en temps de guerre", "un traitre à la Nation", à retrouver quelques points de sympathie dans les sondages de satisfaction. Quant à l'efficacité du gouvernement dans ces attentats qu'il ne cesse de dénoncer comme une "guerre" faite à notre pays, rappelons-nous simplement que dès son arrivée au pouvoir en mai 2012, le gouvernement clama haut et fort que l'ennemi de la France était le régime de Bachar-el-Assad, et non DAESH présentée comme un allié, et tenta d'initier une alliance avec les Etats-Unis et le Royaume Uni pour bombarder les armées syriennes et ouvrir la capitale DAMAS aux forces islamistes et se heurta finalement au "veto" de la Russie et des Etats-Unis  ; souvenons-nous  les procès en fascisme et en sorcellerie intentés au journaliste Eric ZEMMOUR lorsqu'il dénonçait justement la dérive qui conduit note pays dans la situation où l'incurie socialiste l'a placée ; et pas plus loin que la semaine dernière, la violence des dénonciations et des attaques menées contre Laurent Wauquiez, Eric CIOTTI ou Christian ESTROSI qui commettaient l'incroyable crime, lors d'un débat parlementaire, de demander que les personnes identifiées comme radicalisées, faisant l'objet d'une fiche "S" et poursuivies par la Justice soient placées dans des centres de rétention afin de protéger nos enfants de leurs attaques ! Rappelez-vous la violence indigne et permanente des réactions du Caudilleto d'Evry!
hyene250Que penser aujourd'hui en constatant que l'auteur des faits appartenait à la mosquée salafiste radicalisée et fanatisée de Saint-Etienne-du-Rouvray, dont l'existence n'a jamais été mise en cause par les autorités ; qu'il avait déjà à deux reprises tenté de gagner la SYRIE (ayant pu quitter sans difficulté la FRANCE, mais d'abord interpellé et expulsé d'ALLEMAGNE puis de TURQUIE qui l'avaient remis aux autorités françaises), poursuivi par la justice taubirienne et sévèrement condamné au port d'un bracelet électronique ! C'est donc porteur d'un bracelet électronique qu'il a pu commettre ses crimes !!! Comment voulez-vous accorder le moindre crédit à la politique d'un gouvernement qui n'a d'autre but que d'exiger l'UNITE NATIONALE par simple intérêt électoral, le silence de l'opposition et pour lequel toute critique du gouvernement est un crime contre la DÉMOCRATIE. comme ne cesse de le marteler Julien Dray, grand spécialiste de l'exécution des mouvements lycéens et étudiants.

bucherMais la contre-offensive du gouvernement est lancée : et comme d'habitude, faute de décision, la sursaturation permanente de l'espace médiatique avec les prises de paroles incessantes de Bozzo-le-Clown, du Caudilleto d'Evry, de Cazeneuve, Le Guen, Le Foll, Cambadelis, Dray, Le Roux et de leurs affidés porte-voix journalistes, avec censure de toutes voix discordantes.

En bon élève d'ERDOGAN, nous avons eu comme en TURQUIE les attentats qui ont permis au chef de l'état de se renforcer et d'acquérir des pouvoirs quasi-dictatoriaux ; bientôt un "putch" manqué des FEMENS et d'ACT-UP pour éliminer et emprisonner toutes les oppositions avant les prochaines présidentielles  Pourquoi pas ? Au niveau de ridicule et impuissance où nous sommes parvenus ! Et pendant ce temps, malgré la création de 500.000 stages destinés à faire sortir les chômeurs des statistiques, nous apprenons ce soir que le chômage a encore augmenté ! Mais personne n'en parle bien sûr ! La voix de Marion MARECHAL-LE PEN est bien isolée ce soir au milieu de ces manipulations médiatiques et des tripatouillages socialistes ; mais dans sa simplicité, elle exprime le sentiment général et le désarroi des "sans dents" et autres "sous chiens galeux" face à un Gouvernement apathique, verbeux et paralysé par l'incompétence et l'impuissance :

"Ils tuent nos enfants, assassinent nos policiers et égorgent nos prêtres. Réveillez-vous !"

 

 

Longue vie au franquisme : le Colonel Antonio TEJERO convoqué en urgence au Palais Bourbon

le . Publié dans fil_des_jours

djihad250Je relève ici pour information un court article de la LETTRE d'INFORMATION quotidienne de VALEURS ACTUELLES, sur le débat de l'Assemblée Nationale au-cours de laquelle le Premier Ministre a fait souffler un vent d’hystérie et de violence gratuite et déplacée, prenant à partie personnellement des élus qui osaient mettre en cause sa gestion de la crise, perdant ses nerfs pour adopter le seul visage qui lui sied, celui de l'indignité, du mépris et de la haine d'autrui :

ndlr : Je rappelle que Laurent Wauquiez, que Manuel Valls va prendre à partie personnellement avec un rictus de haine dans une de ses crises de rage incontrôlables, mains tremblantes (tellement inquiétante pour un partisan franquiste de la méthode forte et autoritaire), est certainement le plus brillant intellectuellement au sein de la jeune génération politique française. Agé de 41 ans, il fut Maire et Député du Puy-en-Velay, avant d'être élu Président de la Région Rhônes-Alpes reprise aux socialistes.
Sur un plan personnel, et bien qu'il se défende d'en faire jamais état, son parcours intellectuel est plus brillant que celui de VGE et Alain JUPPE réunis : agrégé d'histoire, il est Major de sa promotion de l'Ecole Normale Superieure de St Cloud (comme Bergson et devant  Jaurès !), puis major de la Promotion Nelson Mandela de l'ENA.
Manuel Valls quant à lui, que ses parents avaient voulu de nationalité espagnole, n'a choisi la nationalité française qu'en 1982 pour raisons de carriérisme politique ; en 1984, il a péniblement obtenu une licence d'histoire ! Malgré la médiocrité de son cursus il reste à votre disposition pour vous donner des leçons de morale et de dignité dans tous les domaines qui pourraient vous intéresser, et notamment le patriotisme et le respect des valeurs de notre pays dont il est l'unique dépositaire !

Dans son discours prononcé hier soir à l’Assemblée nationale pour la prolongation de l’état d’urgence, Manuel Valls a dû faire face à la colère de nombreux députés. Après avoir été longuement hué à Nice après la minute de silence, le premier ministre a été vivement critiqué par certains élus.
« Vous n’avez toujours pas compris […] Nous ne sommes pas là pour vous dire de raisonner à droit constant mais pour vous dire de prendre les mesures qui permettent de s’adapter. La vraie différence entre vous et nous c’est que vous, vous invoquez les libertés personnelles des terroristes et nous, nous disons qu’il n’y a pas de liberté pour les ennemis de la République », a ainsi dénoncé Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
« Qu’avez-vous fait de l’état d’urgence ? Rien. Vous en avez fait, comme toujours, des confettis de paroles, du parfum de bonne conscience. Vous n’en avez rien fait parce que vous êtes des incapables d’État, s’est également emporté Gilbert Collard, député FN. Et aujourd’hui vous demandez qu’on vous confie de nouveau un état d’urgence. Mais qu’allez-vous en faire ? Vous avez peur de tout, vous avez peur des mots. Si l’état d’urgence avait été appliqué, l’assassin de Nice n’aurait pas été là. Et je vous le dis, que ça vous plaise ou non : ces morts vous regardent et vous aurez des comptes à leur rendre ! Bande d’incapables ! »

Et maintenant, quoi d'autre ? peut-être un Colonel Antonio TEJERO pour mater l'Assemblée, comme il l'avait fait pour les CORTES en 1981 ; en tout cas, l'intervention de Gilbert COLLARD, résume parfaitement l'opinion d'une grande partie de l'opinion publique sur les mensonges du gouvernement dans cette épouvantable affaire.

 

Sens de l’Etat socialiste : résignation, défaitisme, lâcheté, soumission et impuissance !

le . Publié dans fil_des_jours

resignationLe 15 juillet au soir, sur son ton habituel métallique cassant de petit robot sans âme, obéissant et servile, Bernard CAZENEUVE est venu expliquer au Journal de 20H de TF1, que toutes les mesures de sécurité avaient été prises à NICE et anticipées par le gouvernement, qu'il était totalement impossible d'aller plus avant dans la représsion, et que l'on devait donc s'attendre à de nouveaux attentats islamistes dans les mois à venir, inévitables bien entendu car la France est un état de droit qui se refuse à employer des méthodes condamnées par le communautarisme socialo - bobo - écolo - gay - franc-maçon - bien pensant,  à l'abri dans son quartier du Marais. 

Le plus réaliste en l'état, affirmait-il,  serait donc de réserver à l'avance  des concessions dans les cimetières municipaux, afin de faire face par anticipation aux assassinats programmés dont seront victimes nos parents et nos enfants.; car, si les favorites présidentielles bénéficient en permanence d'un service de sept officiers de sécurité détachés à temps plein par le Ministère de l'Intérieur,  (auprès de Julie Gayet par exemple pour assurer sa protection au double titre de maîtresse présidentielle et de représentante des intermittents du spectacle auprès du Chef de l'Etat, tout comme d'ailleurs  l'icône des pédérastes-pédophiles que le Chef de l'Etat a décoré dans les salons de l'Elysée de la Grand Croix de la Légion d'Honneur pour le remercier du financement du Parti Socialiste et des services rendus à la cause GAY), cela ne pouvait assurément être le cas pour tous les "sans dents" et autres "sous-chien galeux" ; mais pour qui se prennent ces gens-là, d'autant plus que le coiffeur-teinturier du chef de l'état  et sa maquilleuse, avec leur salaire net mensuel de 10.000€ coûtent déjà assez cher aux contribuables.
Entre son coiffeur-teinturier, sa maquilleuse et la vie d'enfants de "sans dents" de deux ans, le chef de l'état a bien été obligé d'opter pour ce qui est le plus utile à la perfection de sa présentation ! Les enfants de deux ans ont beaucoup de mal à maîtriser les teintures !
Sur son siège au fond du studio, Georges FENECH, Député LR, Président de la Commission parlementaire d'enquête sur les attentats de CHARLIE HEBDO et  LE BATACLAN, assistait silencieux et impuissant à saisissant aveu d'impuissance, où la présentatrice du JT, Audrey CRESPO -MARA bienveillante (Mme Thierry ARISSON à la ville) servait la soupe au méritant Ministre de l'Intérieur.
George FENECH est un homme d'un intégrité et d'une honnêteté intellectuelle reconnues, non partisan, particulièrement calme et courtois, l'un de ces rares hommes politiques français (avec le socialiste Didier MIGAULT) qui font l'unanimité car ils placent le sens et l'intérêt de l'Etat et du bien public bien avant leurs propres intérêts carriéristes ou financiers (l'exact opposé de Jean-Christophe CAMBADELIS, Harlem DESIR, Julien DRAY ou Jean-Marie LE GUEN, dits "Les quatre cavaliers de l'apocalypse" car après leur passage les caisses sont vides et leurs poches bien remplies !). Désigné en fonction de ses qualités et de son expérience d'ancien magistrat pour présider cette Commission, à la fois par la majorité de gauche et la minorité de droite, cette commission a fait pendant cinq mois un travail de fond remarquable, se déplaçant sur les lieux des attentats, les reconstituant dans le détail,  auditionnant  les intervenants les responsables, pour recevoir leurs témoignages et leurs remarques.
La commission a rendu la semaine dernière un rapport de 296 pages dont on peut prendre connaissance sur le site de l'Assemblée Nationale : tome 1  tome 2
concluant son enquête par quarante propositions de bon sens, recommandant une simplification opérationnelle dans l'organisation des services, mais surtout la fin de l'étanchéïté dans la circulation du renseignement entre services engagés dans le même combat mais rivaux au point de ne pas partager l'information. Ces propositions ont évidemment fait l'objet du plus parfait dédain de la part du Chef de l'Etat et de son Premier Ministre autoritaire, qui n'ont même pas reçu les membres de cette commission.
Mais le clou de ce journal fut quand même l'intervention de la Journaliste, qui s'apercevant à la fin de l'émission qu'elle n'avait pas donné la parole à Georges Fenech, se crut autorisée à reprendre l'argumentaire du Ministre de l'Intérieur (selon lequel tout avait été fait dans la lutte contre le terrorisme, les français n'ayant plus qu'à se mettre à genoux, tête baissée, en attendant patiemment que les djihadistes veuillent bien les égorger !) et posa au Député la question qui tue : "Puisque tout a déjà été fait, qu'auriez-vous fait de plus ?"
Georges FENECH, malgré son calme, sa sérénité et sa courtoisie eut beaucoup de mal à s'en relever : lui qui pendant cinq mois vient d'abattre un travail colossal, rédiger un rapport de près de 296 pages et formuler quarante propositions très réalistes balayées d'un revers de main par l'exécutif, qu'aurait-il fait de plus ?

 

Incohérence, lâcheté, affolement et panique érigés en principe de gouvernement

le . Publié dans fil_des_jours

crazy250

"Ça va mieux 1er", aussi fier qu'un paon faisant la roue devant son harem de favorites, ou triomphant à l'instar de la dinde faisandée graciée par le Président des Etats-Unis avant la fête de "Thanksgiving" annonçait lors d'une énième et interminable intervention télévisée du 14 juillet 2016 à 13:25 qu'il mettait fin à l'Etat d'Urgence le 26 juillet et que ce régime d'exception n'avait nul besoin d'être renouvelé puisque le gouvernement avait fait voter des lois beaucoup plus efficaces dans la lutte contre le "djihadisme", ne présentant pas un caractère dérogatoire au droit commun.
Douze heures plus tard, sur ton martial et à grand coup de menton, il affirmait qu'il allait faire voter une prolongation de cet état d'urgence ! Difficile de comprendre : soit les nouvelles dispositions légales mises en place par le gouvernement présentent un caractère d'efficacité tel qu'elles rendent abscons et inutiles un état d'urgence (qui n'a jamais été appliqué d'ailleurs), comme l'affirmait le clown à 13:25 ; soit ce n'est pas le cas puisqu'il doit revenir sur sa décision douze heures plus tard après un attentat commis sous le régime de l'état d'urgence, totalement inutile à NICE bien sûr !
Qui a menti ? Devinez ! En tout cas, la commission d'enquête parlementaire, qui s'est penchée pendant cinq mois sur les dysfonctionnements constatés lors des attentats de CHARLIE HEBDO puis du BATACLAN et a rendu un rapport avec 40 propositions pour améliorer l'efficacité des services, a son avis que je mettrai en ligne bientôt.

En parallèle, je relève que  des journaux scientifiques, connus pour le sérieux de leurs informations et le recoupement de leurs sources, annoncent aujourd'hui "qu'un homme vit normalement avec seulement 10% de son cerveau"
Je comprends maintenant certains comportements erratiques et délirants parmi nos dirigeants ! Mais être élu Président de la République avec seulement 10% de son cerveau fonctionnel, il faut le faire ! Combien de mensonges et de dissimulations pour en arriver là ! Après, les résultats ???  Prétendre qu'il vit très bien comme cela, c'est beaucoup s'avancer me semble-t-il ! Lui, son coiffeur-teinturier et sa maquilleuse , je n'en doute pas ; mais le pays peut-il en dire autant ?


En tout cas, 84 personnes, dont 10 enfants âgés de 2 à 12 ans, sont morts déchiquetés à NICE sous les roues d'un camion par la faute de ce tragique irresponsable que les français, abusés par ses mensonges permanents et les manipulations mentales qui lui servent de programme politique,  ont choisi comme Président !

Le Phenix

flyer2

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios