elysee  facebook  twitter  instagram  snapchat  vine  tumbir  cop21

flanbynator4

Grands jalons de l'histoire universelle

montpellier

montpellierLa Vierge de la Carnation, tenant sur ses genoux l'Enfant Jésus, a été involontairement conviée à la célébration du premier mariage gay en France. L'Ecole des Annales, prestigieuse école historique française du XXe siècle, a révolutionné l'étude de cette science en l'appréhendant non plus sur le mode évenementiel classique mais en analysant les mouvements profonds, telluriques, qui la traversent au fil des siècles et déterminent sa logique et son évolution. L'histoire n'est plus du domaine de la brève durée mais celui des cycles longs et profonds qui s'écrivent en siècles et qu'une seule vie d'homme ne saurait appréhender ou comprendre.

Il n'en reste pas moins que la vie des sociétés est parsemée de jalons qui marquent des dates fondamentales de l'histoire humaine dans sa  quête vers le progrès et la civilisation ; avec les "philosophes des lumières", la révolution française et sa devise "liberté, égalité, fraternité", la France Révolutionnaire de 1789 a sans doute éclairé le monde d'un espoir nouveau dont le rayonnement est toujours intense et exemplaire ; en 1981, le socialisme des illusionnistes et des magiciens, ce jour radieux qui devait succéder à la nuit, soulevait l'enthousiasme de la part sombre de l'humanité abolissant la peine de mort et la remplaçant par une peine maximale de 22 ans, ramenée à 15 ans pour les pires criminels récidivistes du fait des remises automatiques des peines et de la bienveillance du Syndicat de la Magistrature.

 

Enfin, en 2013, le socialisme "mou" du mensonge d'état et des apparences tronquées, versus Flanby nous sert ce feu d'artifice somptueux et mémorable, ce progrès décisif pour l'humanité avec cette loi sur le "Mariage pour Tous", à l'initiative d'une descendante d'esclave guyannaise, indépendantiste et francophobe, assistée d'une maghrebine bi-nationale, muette quant au sort réservé aux femmes musulmanes et la criminalisation de l'homosexualité lors de ses visites dans son pays de naissance, mais tellement prolixe en France qu'elle va même en tant que membre du Gouvernement laver le cerveau de jeunes collégiens de 10 ans quant au bien-fondé de la thèse qu'elle défend !

Et ce "duo" devient "trio" avec l'arrivée incidente du Maire d'une grande ville, placée dans ce fauteuil trop grand pour elle par son mentor et prédécesseur, pour continuer à gouverner sa ville tout en dirigeant l'exécutif régional ! Car Georges FRECHE fut un grand Maire, un pur languedocien au noble sens du terme,  au langage direct et dru, qui donna à Montpellier une impulsion extraordinaire et la transforma de fond en comble, tant sur le plan artchitectural que par l'élan qu'il insuffla à l'économie. En 2004, élu Président du Conseil Régional, il laisse sa place au 1er Adjoint, Hélène Mandroux, non sans avoir délégué beaucoup des pouvoirs municipaux à la Communauté d'Agglomération qu'il dirige ; en tant que Maire, Hélène Mandroux exécuta la politique voulue par Georges Frèche.

Mais la rupture survient en 2007, lorsque exclu du Parti Socialiste pour ses propos jugés trop verts par les vierges pudiques effarouchées qui le dirigent ("ces Parisiens avec leurs escarpins vernis" comme il les qualifiait !) , Georges FRECHE se voit opposer aux élections régionales une liste estampillée PS dirigée par MANDROUX ; bien entendu, la défaite infligée par le suffrage universel à cette liste fut humiliante et sans appel : FRECHE fut reélu triomphalement à la tête de la région. Alors que la majorité des conseillers municipaux de la ville préfecture qui lui étaient restés fidèles s'apprêtaient à démettre MANDROUX de son poste de Maire, la maladie emporta brutalement FRECHE et offrit à MANDROUX un répit jusqu'en 2014. Grâce à elle, la ville s'est endormie ; son taux de chômage est le plus important de France parmi les grandes villes ; du fait d'une gestion laxiste et permissive de la sécurité, estampillée PS, le taux de délinquance a explosé et atteint des sommets vertigineux. Le seul domaine où elle s'est illustrée est celui de la lutte contre l'homophobie, où avec l'aide très active de militants associatifs engagés, elle vise le rôle de leader moral et d'exemple national.
D'où l'empressement indécent à célébrer le premier mariage homosexuel français, avec l'aide et le soutien de la diva Najat VALLAUD-BELKACEM qui voit là l'occasion d'engranger les bénéfices de son action en faveur d'une infime partie du corps social contre la volonté majoritaire, de se libérer du joug de TAUBIRA devant laquelle elle s'incline comme Bernadette à la grotte des apparitions, bouche ouverte, mains jointes et genoux pliés, faire parler un peu d'elle en vue de prochaines échéances électorales et, qui sait, si l'âge avancé de MANDROUX pouvait lui entr'ouvir quelques opportunités !

femen montpellier 750La salle des réceptions de la Mairie de Montpellier transformée en tableau mystique de Fra Angelico ou en fresque expressionniste et bouffonne de Salvador Dali

 Aussitôt dit, aussitôt fait ! Loi définitivement adoptée le 23/04/2013, validée par le Conseil Constitutionnel le 17/05/2013, promulguée au JO le 18/05/2013 : Montpellier est déjà prêt avec un couple de militants actifs de la cause socialo-gay ; publication des bans, et la date est fixée au 29/05.

Aussitôt, MANDROUX fait valoir son succès ; elle connaît son heure de gloire, est l'invitée de la chaîne des socialo-bobos-gays et se répand d'abondance dans l'émission vedette de la chaîne, l'abject "Grand Journal" ; sommet de la gloire et de la reconnaissance, elle a même droit à sa marionnette aux "Guignols de l'Info".

Comme la "bobsocialocratie" tient à sa victoire totale, on ne regarde pas sur les dépenses : un escadron de Gendarmerie Mobile et tout son matériel lourd pour assurer la tranquillité, la Police Nationale, la Police Municipale et les équipes de maître-chien pour dissuader les manifestants éventuels. De toute manière, ce sont les contribuables qui paieront, même s'ils sont opposés à cette loi ! Les fonctionnaires de la ville doivent faire des heures supplémentaires pour préparer un tel évènement ; la salle des mariages étant trop exigue pour les 600 invités, on réquisitionne la salle des fêtes qui doit être aménagée pour la circonstance. Après la célébration, un vin d'honneur rassemblera tous les invités du monde socialo-associatif au troisième étage de la Mairie ! Les contribuables seront mis à l'amende : bien que l'évènement soit de nature privée, on ne va pas faire payer les fiancés, déjà astreints à cette comédie, ni le monde associatif bien sûr habitué à encaisser les subventions publiques.

najatEblouissante, Najat survole le barnum médiatiqueEt puis le grand jour arrive : 200 journalistes venant du monde entier couvrent l'évènement, retransmis par les plus grandes chaînes de télévision du monde ! Lorsque les 600 invités, triés sur le volet et fouillés par les forces de l'ordre, sont installés, l'invitée principale, Najat VALLAUD-BELKACEM, se présente devant la foule charmée : elle va traverser longuement la salle sur toute sa longueur, d'une démarche altière, souveraine, très lente de Princesse des "Mille et une nuits" défilant à dos de chameau devant ses sujets tout acquis ; sa bouche toujours souriante est éclairée par sa magnifique dentition d'albatre, mise en valeur par le hâle de sa peau. Avec bienveillance républicaine, elle se fend d'un sourire appuyé pour ses sujets dans cette salle amicale qui ne cesse de l'applaudir et la flatter ! Sa peau est impeccablement hâlée et une mini-robe incarnat dévoile haut ses cuisses finement ciselées ! Tellement sifflée, vilipendée, huée, critiquée par ailleurs pour sa langue de bois, sa mauvaise foi, sa soumission à ses aînés et son manque de courage proche de la malhonnêteté intellectuelle, elle prend une revanche éclatante. Qu'elle aime se donner en spectacle et parader ; visiblement, pour elle, la politique c'est çela ! Elle n'a pas atteint sa place que la revoilà à nouveau partie pour embrasser la famille des mariés, les témoins,  pour apporter la bonne parole à tout un chacun, faire admirer sa plastique et recueillir hommages et applaudissements !

Le grand moment approche : voici Hélène MANDROUX qui se présente, minuscule avec son ridicule collier tricolore de bourgmestre autour du cou ponctué d'une médaille aussi grosse que le bouclier de Brennus. Elle est suivie par un gigantesque garde du corps qu'ils doivent avoir trouvé dans l'équipe de rugby professionnelle du MHRC ; sa marche n'est pas aussi souveraine que celle de VALLAUD-BELKACEM ; elle nourrit encore quelques ambitions, mais porte ses 72 printemps ; et que de trahisons pour en arriver là ? Elle va prendre place derrière la vaste table aménagée au fond de la salle, devant laquelle vont s'asseoir les mariés et leurs témoins.

Le décor est admirablement kitch, décalé, ridicule et empesé : un chevalet de peintre, sur lequel est posé un énorme et inesthétique cadre doré dans lequel est enchassé le diabolique portrait officiel du "Satan Mou", le "deux ex machina"  qui a réussi l'incroyable exploit d'opposer violemment et durablement deux parties d'un pays jusque là apaisé qui n'avait depuis longtemps pas connu pareil affrontement et clivage sociétal ; il est cornu sur sa photographie, et porte le Trident infernal. A l'opposé, un buste en plâtre blanc de Marianne, baillonnée pour la réduire au silence et rappeler que la France socialo-bobo-gay avait vaincu et réduit au silence les forces rétrogrades de la religion, de la finance, de l'argent, de l'innocence, de l'enfance, de la maternité, du printemps et du renouveau ! Derrière le Maire, trois drapeaux : le drapeau européen bien entendu, le drapeau français pris en otage par une frange minoritaire mais active (en paroles) du pays, et puis le drapeau de la ville de Montpellier ! Et là, que voit-on sur le fond azur de cet emblème millénaire ? Une Vierge, Notre Dame de la Carnation,  habillée d'une robe d'un rouge vif et d'un manteau d'azur, assise sur un fauteuil d'apparat, tenant dans ses bras l'enfant Dieu lui aussi vêtu d'azur !!!

nd de la carnationEntre "diable mou" et ND de la Carnation, Sainte Patronne de Montpellier, Hélène MANDROUX a choisi !

Malédiction, bien que vaincus, les forces rétrogrades de la religion et de la réaction sont toujours présentes, et ce malgré l'escadron de Gendarmes mobiles, malgré toutes les fouilles pour accéder à la salle, malgré les chiens policiers lancés sans tendresse aucune sur les cinq personnes qui ont osé de présenter sur la place de la Mairie sans y être invitées !

Que faire ? Il faut masquer cette infâmie ; la salle est remplie de franc-maçons, et on ne peut leur imposer cette vision d'horreur. C'est là que Najat VALLAUD-BELKACEM montre son sang-froid, sa détermination et sa maîtrise ; au nom des "droits de la femme", elle a fait venir le groupe "agit-prop" ukrainien FEMEN à PARIS pour y installer son siège international, le mettre au service de la socialie et lui servir accessoirement de garde-prétorienne en  perturbant toute réunion ou manifestation hostile. Elle demande à la jeune femme qui l'accompagne, celle qui s'est exhibée il y a quelques jours à la Cathédrale Notre-Dame pour mimer devant l'autel le suicide d'un écrivain qui s'était tiré une balle dans la bouche, de reprendre la pause et s'installer devant le drapeau de la Ville de Montpellier pour dissimuler la "Vierge" maudite. Et la jeune fille, impassible et obeïssante,  de s'exécuter ; elle va pouvoir ainsi assister seins nus et canon d'un pistolet factice dans la bouche, à ce prodigieux évènement.

Mais les invités n'ont pas le temps de réagir à cet "happening" mondain digne d'Act-Up, ces tafioles hystériques anabolisées qui adorent s'exhiber devant les médias : voici que retentissent les premières notes de la "SALSA DU DEMON", hymne prophétique et maléfique choisi par les futurs époux pour célébrer leur union. Ce qui suit ne revêt aucune originalité et s'achèvera, après un long discours de MANDROUX célébrant ses mérites et vantant l'intérêt pour la communauté montpellieraine de la reconduire à la tête de l'exécutif municipal lors des élections de 2014, par la remise de leur livret de famille à Epoux 1 et Epoux 2.

Les jeunes époux à l'issue de la cérémonie diront l'espoir de maternité qu'ils entretiennent désormais, prochaine étape de leur combat ; notamment leur foi en la Gestation Pour Autrui. A cet égard, le démantelement au NIGER de deux fermes maternelles où des jeunes filles entre 15 et 17 ans enlevées à leurs parents et sequestrées dans ces fermes pour y produire des enfants vendus à des clients européens par les mafias locales devrait leur donner grand espoir. Ce n'était là en effet que pur amateurisme ! Quant un grand financier français, propriétaire du Monde, ou des "maffias" des pays de l'Est, auront industrialisé ce modèle, nul doute que les désirs d'enfants de tous les couples homosexuels pourront être satisfaits, du moins ceux qui ont de l'argent ! Quant aux jeunes femmes et aux enfants asservis et anéantis par ce commerce, qui s'en souciera ? En tout cas par les BERN, FOGIEL ou autre BESNEHARD : eux, ils font leurs emplettes aux Etats-Unis !

RIP Hélène !


En cette triste fin d'été où la réception dans nos boîtes à lettres de nos feuilles d'imposition sur le revenu et des taxes d'habitation donnent enfin aux formules : "Le changement c'est maintenant" et "Mon seul ennemi, c'est le monde de la finance !" tout leur sens comme le comprennent tardivement les classes moyennes (puisque les vrais fortunes ont quitté le pays, même s'ils professent leur religion socialiste comme Yannick NOAH), nous avons appris avec regret la décision de Mme Hélène MANDROU de ne pas se représenter aux prochaines élections municipales de la ville de MONTPELLIER, tant les sondages étaient catastrophiques pour le défenseur le plus résolu du "mariage pour tous", qui lui valut son heure de gloire et sa marionnette aux "Guignols de l'Info".

L'ingratitude des électeurs est terrible pour ce Maire mis en place par Georges FRECHE et qui en retour le trahit en se déshonorant à l'occasion des élections régionales qu'il remporta néammoins triomphalement ! Avant que l'histoire n'oublie son nom et son passif municipal, rappelons tout de même qu'elle devint dans la précipitation et la confusion de premier Maire de France à célébrer un mariage homosexuel, en la présence de la franco-marocaine Najat BELKACEM, Ministre des Droits de la Femme par l'intermédiaire de son mari Boris VALLAUD, dignitaire franc-maçon, accessoirement Directeur de Cabinet d'Arnaud MONTEBOURG. Enfin, c'est de LA MECQUE des TAFIOLES, que le pitre socialiste Stéphane GUILLON, le cocu pitoyable dont l'épouse légitime aurait couché avec ses opposants d'extrême droite, a lancé ce très digne appel au lynchage contre un jeune homme de 22 ans incarcéré à FLEURY MEROGIS pour deux mois du simple fait qu'il était un opposant au "MARIAGE POUR TOUS" : "L’opposant au mariage pour tous incarcéré ce soir à Fleury Mérogis va peut-être changer d’avis demain matin après sa première douche."

Son soutien précoce et sans faille au lobby homosexuel de Pierre BERGE et le mariage qu'elle célébra en mondovision devant les caméras de plusieurs dizaines de pays constitueront sans nul doute le fait le plus remarquable de sa magistrature. N'oublions pas non plus que figurent à son palmarès les taux explosifs de délinquance atteints par sa ville grâce à l'application des thèses bien-pensantes socialistes et son soutien à Christine TAUBIRA ; et, cerise sur le gâteau, les 2553 € de taxes locales dont doivent s'acquitter les montpellierains, largement en tête dans le palmarès des villes de plus de 100.000 habitants (ce taux est par exemle de 1070 € à PARIS !).

Bonne retraite Hélène, tu l'as bien méritée après tout le mal que tu as causé à la ville en vertu des généreux principes de bienpensance qui animaient ton action ! Et bonne chance aux montpelliérains, enfin débarrassés de ce cauchemar

Le Phenix

flyer2

La France a besoin d'autorité !

phalange¡ARRIBA FRANCIA, VIVA VALLS !
Generalísimo Manuel Valls, Caudilleto d'Evry por la Gracia de Dios