Les étoiles ne meurent jamais !

"Courbe-toi, fier Sicambre, adore ce que tu as brûlé , brûle ce que tu as adore !"

"Courbe la tête, fier Sicambre : désormais, adore ce que tu as brûlé, et brûle ce que tu as adoré"

St Jean- Luc MELENCHON, l'adoubement de Bozo 🤡

dsk Pour DSK, on peut encore comprendre : bien que prétendument retiré de la politique, vivant dans un riad de grand luxe à Marrakech au Maroc, il donne un avis, qui n'intéresse personne, sur la politique française. Après la dissolution du Parlement, il appelle donc à voter, "même en se bouchant le nez", pour les islamo-gauchistes de LFI : bien que de religion juive, il accrédite donc les thèses que le HAMAS est un mouvement de résistance à ISRAEL, que les crimes génocidaires et infâmes viols commis le 7 octobre 2023 par les terroristes sont compréhensibles si non justifiables, que le viol horrible et l'humiliation à Courbevoie d'une petite fille de 12 ans parce qu'elle est juive, au même titre que les incessants actes racistes et antisémites multipliés par les islamistes dans notre pays, sont des faits divers parmi des milliers d'autres.
Cet avis est d'ailleurs partagé par son ex-femme, la milliardaire Anne SINCLAIR, qui tient son immense fortune de l'héritage légué par son grand-père Paul Rozenberg, marchand d'art

et galériste des impressionnistes, ami de Picasso, Matisse, Braque, Léger et tant d'autres. D'ailleurs, la simple vente d'un tableau de sa collection lui permit de régler la caution de son mari détenu à New-York après le crime sexuel commis à l'encontre de la femme de chambre du SOFITEL, Nafissatou Diallo et de conclure un accord financier avec elle pour abandonner les poursuites criminelles contre un prédateur criminel "systémique", obsédé sexuel pathologique socialement dangereux, comme allaient le démontrer les suites des enquêtes ouvertes lorsque les langues se délièrent !.

Une approche naturelle puisque l'une des figures emblématiques de LFI est l'ivoirienne Raïssa Rachel KEKE, ancienne activiste gauchiste et gouvernante à l'Hôtel IBIS de BATIGNOLLES, qui anima la plus longue grève dans l'hotellerie française, avant d'être distinguée par le CHE GUEVARA des CALANQUES qui la promut à la députation ; comment ne pas faire un rapprochement avec Nafissatou DIALLO, qui divertit tant ce couple de milliardaires lorsque les perversions de DSK, alors directeur du FMI et candidat socialiste favori à la présidentielle 2012, furent exposés devant la terre entière ?

Rien d'étonnant donc à ce que ce couple, qui incarnait jusqu'à la caricature le progressisme "rose" de milliardaires hors sol, dit  "gauche caviar", ou "gauche bobo" avant qu'elle ne sombre dans le "wokisme délirant", militant des beaux quartiers parisiens qui fit d'Anne HIDALGO le Maire de Paris, et distingua en Najat VALLAUD-BELKACEM et Christiane TAUBIRA l'expression la plus aboutie de la nouvelle france créolisée attendue de leurs voeux !.

 

La conscience morale progressiste d'un pays en décomposition !

arrestation
DSK, favori élection présidentielle 2012 et Directeur du FMI, arrêté par la police new-yorkaise dans l'avion alors qu'il tente, son crime accompli, de fuir les Etats-Unis
theo
La représentation inoubliable d'un prédateur sexuel pathologique qui humilia internationalement son pays, mais persiste, malgré ses casseroles, à donner des leçons éthiques de conduite morale à ses concitoyens
scooter
Parce que grand-père lui a légué une immense fortune, la vente d'un tableau de maître impressionniste suffit à Anne Sinclair pour régler la caution du criminel, et à négocier avec la pauvre victime un arrangement financier pour qu'elle abandonne les poursuites ! A gauche, on méprise l'argent, mais ...

 

Mais la ne s'arrête pas l'épidémie : et l'on vit ressortir de la naphtaline les vieilles momies trotkistes-lambertistes frippées, que l'on croyait à jamais englouties dans l'inventaire de leurs lamentables échecs politiques, eux qui exercèrent pourtant le pouvoir dans des conditions économiquement inespérées :

  • Lionel JOSPIN, avait intégré en 1986, alors qu'il était Premier Secrétaire, la mafia trotkiste-lambertiste (MELENCHON en tête !) dans le parti socialiste et lui avait permis d'accéder à tous les leviers de commande, et par ce biais d'infiltrer l'état profond (haute fonction publique, juridictions pénales et administratives, presse, médias audiovisuels, monde du spectacle par l'octroi de subventions versées par le budget de la République) ; premier ministre de Chirac de 1997 à 2002, il bénéficia de conditions économiques internationales idoines, avec une expansion du PIB de 3% par an. Sur les conseils de son brillant ministre de l'économie, DSK, alors que le voisin allemand par exemple, profitait de l'embellie pour assainir ses comptes publics, il dilapida ce "miracle budgétaire" inattendu en octroyant royalement aux salariés du secteur privé la semaine de 35 heures, censée assurer son élection à la présidence de la république en 2002. Mais vu son bilan en matière d'immigration et de sécurité, il ne réussit pas mieux qu'à obtenir la troisième place, derrière Jean-Marie LE PEN ! Réaliste, il en tira le soir même les conclusions, lorsqu'il déclara : "j’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conséquences en me retirant de la vie politique après la fin de l’élection présidentielle". Voeux pieux évidemment, demeuré lettre morte, puisque vingt-deux après, à l'âge vénérable de 87 ans, il bouge encore et se rêve en sauveur du pays contre l'envahisseur fasciste !.
  • Quand à Jean-Marc AYRAULT, son titre de gloire restera d'avoir converti la ville de NANTES à l'islamo-gauchisme, dont elle est devenue une place forte ; promoteur de l'aéroport de Notre-Dame des Landes, pour remplacer celui de Nantes engorgé, il ne verra jamais son rêve réalisé puisque BOZO-le-CLOWN l'abandonna en rase campagne en se soumettant aux islamo-gauchistes, aux "black blocks" qui avaient conquis par le terrorisme les terres agricoles acquises pour la construction du nouvel aérodrome, et rejeta le résultat du référendum départemental organisé à sa demande et dont il s'était engagé à faire respecter l'issue, pour ne pas prendre de décision et passer la patate chaude à son fils héritier, aussi courageux et homme d'état que lui. Nonobstant cet incident "mineur", AYRAULT fut quand même le Premier Ministre de BOZO-le-CLOWN de 2012 à 2014, Président qui l'exécuta sans rémission dans le livre d'entretien avec les journalistes du MONDE attachés à sa "grandeur" dans leur livre : "Un Président ne devrait pas dire ça", avec ce jugement lapidaire : "Fait le métier sans enthousiasme excessif ; il est tellement loyal qu'il est inaudible"
  • Nous eûmes, ces jours derniers, la chance et l'honneur de recevoir des consignes de vote, de footballeurs milliardaires vivant et pratiquant à l'étranger, où ils bénéficient d'une fiscalité aménagée pour leurs intérêts : Kilian MBAPPE, déjà auteur du fameux "cher Ange" pour qualifier la neutralisation de "Naël" ; mais aussi Marcus THURAM, fils de son père, célèbre philosophe indigéniste islamo-gauchiste Lilian THURAM, ancienne gloire de l'équipe de France de 1998, qui a dignement "éduqué" son fils dans le respect de ses idées extrêmistes. Dommage que pour ces deux joueurs, leurs préoccupations politiques les aient conduits à perdre tout sens du but, pour lequel ils sont pourtant largement rétribués.
  • Et enfin, comme d'habitude, les consignes impératives de vote de la presse et des médias audiovisuels subventionnés par le budget public et dont les journalistes, recrutés au sein de ces rédactions, le sont en raison de leur activisme et leur engagement progressistes ; et, bien sûr, le monde des arts et du spectacle subventionnés depuis Jack LANG, ces intermittents du spectacle et punks à chiens bénéficiant du régime de chômage le plus généreux du monde aux frais du Trésor Public, dont le montant n'est - heureusement pour eux - pas soumis à l'originalité ou la quantité de leurs créations ni au nombre des rôles de cinéma ou de théâtres interprétés, et moins encore à l'adhésion du public et aux succès remportés puisque leur insuccès relève du génie incompris, de leur avance sur leur temps auprès d'un public de droite extrême et populiste qui ne saurait les comprendre. Ledit public est cependant invité à alimenter sans broncher leur caisse de chômage dérogatoire à la règle commune, et à financer leurs productions par les taxes multiples infligées aux spectateurs, auditeurs ou lecteurs des oeuvres françaises  !


Bozo 🤡, à titre tout à fait exceptionnel, et malgré ce qui lui en coûte,  dans le cadre d'une stratégie finement élaborée et conscienceusement exécutée, était persuadé que son intérêt résidait à faire profil bas jusqu'aux élections européennes, cesser de parader à tout propos dans les émissions TV militantes de ses amis de FR5 telles "C L'INFO", ou bien chez son zélé serviteur Karim RISOULLI (qui multiplie les émissions d'information sur la chaîne, qu'il semble désormais contrôler totalement puisqu'il peut même offrir une émission hebdomadaire à sa propre épouse), et bien sûr sur QUOTIDIEN de Yann BARTHES, sur RMC, avec APHATIE pour le cirage et le glaçage professionnel des chaussures.
Les partis dits "progressistes" se présentant désunis, LFI qui dominait outrageusement la NUPES devait sortir broyée du scrutin, remporté par le PARTI SOCIALISTE mené par son ami Raphaël GLUKSMANN et sa campagne Alah SALAME. L'Eglise étant ainsi remise au centre du Village, Bozo 🤡  pouvait en reprendre le contrôle, purger la direction d'Olivier FAURE et des collaborationnistes qui, pour des raisons d'intérêt personnel, l'avaient réduite à une force d'appoint de LFI, et se faire désigner comme le sauveur annoncé, candidat de la gauche social-démocrate / écologiste / et communiste pour les présidentielles 2027, puisque son fils spirituel ne pouvait s'y représenter à nouveau !.
Mais les résultats ne furent pas ceux attendus par le grand stratège : ce fut un raz-de-marée du RASSEMBLEMENT NATIONAL, avec ses 34% de voix. Si le parti présidentiel s'effondra, la gauche social-démocrate menée par GLUKSMANN réalisa, avec 14%,  un score honorable, mais LFI - soutenu par les appels des Imams dans les mosquées - n'était pas éloigné avec ses 10% des voix.
Et c'est le fils indigne, le Brutus criminel, qui dès 21 heures porta le coup fatal en dissolvant l'assemblée nationale et en decrétant de nouvelles élections à la fin du mois de juin, peu avant le début des "Jeux Olympiques".
Les projections prévoyant une boucherie pour les sortants progressistes s'ils ne faisaient pas liste commune comme en 2022, la peur panique de perte de la gamelle et de tous les avantages matériels et financiers acquis réussit à faire très rapidement l'union de tous ces partis qui s'invectivaient et s'insultaient depuis le 7 octobre, et qui parvinrent à créer liste et programme communs sous le nom, voulu par MELENCHON de "Nouveau Front Populaire".
Ainsi, tous les partis totalitaires de la gauche extrême et fasciste, tels que LFI et NPA, soutenus par les syndicats, rejoignirent les indignes sociaux démocrates du PS d'Olivier FAURE, les écolologistes et même le PARTI COMMUNISTE de Fabien ROUSSEL pour sauver leur si précieuse gamelle !.
Les plans savants de Bozo 🤡étaient ainsi déjoués, et il se trouvait isolé face aux mêmes adversaires qui avaient causé sa perte en 2017 !
D'autant plus que JOSPIN, AYRAULT avaient eux aussi quitté le navire en perdition pour rejoindre MELENCHON dont ils dénonçaient violemment les dérives antisémites et le sectarisme trotkiste depuis des mois : seuls, d'anciens premiers ministres comme Emmanuel VALLS ou Bernard CAZENEUVE, fidèles à leurs convictions, gardaient honneur et dignité en dénonçant cet accord avec un parti totalitaire islamo-gauchiste.
Parce qu'il n'est pas un homme d'état, qu'il n'a aucune conviction politique à défendre, aucune colonne vertébrale idéologique, aucun honneur, aucune dignité, que sa seule obsession réside - depuis mai 2017 - en son retour à l'Elysée, Bozo 🤡, dans un retournement de situation éblouissant de grâce et de naturel, entreprit un spectaculaire mouvement d'adaptation, retournant complètement sa veste, faisant allégeance à LFI et à son ennemi juré Jean-Luc MELENCHON.
Il annonça sa candidature à TULLE en tant que représentant unique du NOUVEAU FRONT POPULAIRE dont il adoptera et votera à l'Assemblée, s'il est élu, le programme révolutionnaire progressiste à base d'augmentation massive des impôts, d'ouverture de nos frontières à toutes la misère du monde, au communautarisme islamo-gauchiste, au crime organisé, au trafic de stupéfiants, à la parcellisation des territoires perdus de la République, à la promotion d'un narco état national à tous les niveaux de la politique, de la justice et de l'administration, à l'adoption d'une politique intérieure et extérieure antisémite et anti-israëlienne avec soutien des états et mouvements terroristes anti-occidentaux, notamment le HAMAS,  dans son combat pour l'élimination de cet état démocratique, considéré comme une verrrue sur la carte du moyen-orient.
Et le voila lancé dans une de ces superbes campagnes électorales, méprisante pour les électeurs, toujours en - dessous de la ceinture, comme il en a fait une spécialité ; mais après tout, ne s'adresse-t-il à cette foule anonyme des "sans dents", tellement faciles à manipuler et à duper, pour lesquels du haut de son arrogance, il n'éprouve que dédain, dégoût et indifférence !.

 

 

Le comble du mépris absolu pour les braves gens, ceux qui n'ont pas eu la chance de naître dans des familles aisées, une cuillère d'argent dans la bouche, d'être élevés dans le coton des privilèges, mais travaillent, paient des impôts : se présenter sur une liste menée par des trotkistes-lambertistes, qui ont détruit son quinquennat et le considèrent comme le pire des guignols, avec des idées qui sont l'exact contraire de celles qu'il prétend "défendre" !!!. Faire campagne électorale sans programme, sans projet autre que son unique intérêt personnel, son ignorance de l'intérêt général : se pavaner sur les estrades et les petits marchés de province aux bras d'une intermittente du spectacle abondamment financée avec l'argent public pour ses productions, s'empiffrer publiquement d'une crêpe au chocolat pour donner à penser qu'il est "normal", humilier une brave grand-mère qui vend ses volailles sur un marché en lui commandant une pintade (alors qu'elle ne vend que des poulets) pour finir par l'assommer en lui disant qu'il n'a pas de quoi la payer !. Quand on se remémore qu'il a passé sa vie à cumuler les retraites (alors qu'il avait interdit à ses ministres de cumuler l'emploi de ministre avec un emploi dans la haute fonction publique, lui-même ayant conservé son poste de fonctionnaire à la Cour des Comptes et touchant une retraite complète alors qu'il n'y a travaillé que trois ans !) : c'est donc un cumul de 35700€ (retraites fonction publique, élus - maire, conseiller général, conseiller municipal, député, député européen, premier secrétaire du PS, membre de droit du conseil constitutionnel) qu'il perçoit tous les mois du budget de l'état ! Et il ose encore donner des leçons

 

Un retour honteux, qui ne laisse personne indifférent !

Respect

frigide2Respect d'autrui

Libération

opti gayEducation progressiste

Progrès

tantouzesMarchandisation de la vie

Esclavagisme

pma
Père : centrale spermatique
We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.